Petite, je suis déjà allée dans un parc marin, celui de Marineland et j’ai été fascinée par ses immenses orques et dauphins faire le show dans le bassin. Oui, mais j’ai grandi et je me suis rendu compte à quel point ces parcs marins sont un véritable cauchemar pour tous les animaux retenus captifs à l’intérieur. Forcer des dauphins ou des orques à effectuer des spectacles pour le simple divertissement d’un public condamnent ces animaux à vivre un enfer tout au long de leur vie. Je vais donc vous donner les 6 bonnes raisons de ne pas aller dans un parc marin afin d’arrêter ce commerce contre-nature !

6 bonnes raisons de ne pas aller dans un parc marin

Des animaux inadaptés à la captivité  Conditions de détention catastrophiques
Animaux affamés    Incestes et Inséminations artificielles
Le mythe de la conservation des espèces    Le problème éthique

Des animaux inadaptés à la captivité

Tout comme l’article que je vous ai écrit sur les raisons de ne pas monter à dos d’éléphants, il faut partir du postulat suivant : les dauphins et les orques sont des animaux sauvages. Ils sont donc capturés de manière plus ou moins illégale pour terminer dans un parc aquatique. Au Japon, ce rituel s’appelle le Taiji : des milliers de dauphins sont rabattus vers les côtes et emprisonnés. Les plus beaux et jeunes finiront dans un parc aquatique, tandis que les autres seront massacrés. Concernant les orques, ils sont capturés en milieu naturel et traînés sur des milliers de kilomètres jusqu’à l’épuisement de la famille qui les suit.

Dans leur milieu naturel, les dauphins ou les orques vivent dans l’océan et parcourent des centaines de kilomètres par jour. Une fois capturés et emprisonnés dans leur piscine de béton, ils doivent passer leur vie à évoluer dans un espace de quelques mètres de long et de profondeur. Ils ne peuvent que tourner en rond et sont privés de tous leurs comportements naturels. Jean-Michel Cousteau avait comparé ces conditions de détention à une personne à qui on banderait les yeux.
Il faut également savoir que les cétacés sont des mammifères qui possèdent un cerveau beaucoup plus développé que les autres animaux. Grâce à un quatrième lobe, ils peuvent communiquer entre eux. Cependant, la captivité les prive de tous ces instincts primaires.

Conditions de détention catastrophiques

Comme je vous le disais précédemment, les animaux des parcs marins ne sont pas faits pour vivre dans une piscine le reste de leurs jours. En prenant l’exemple de Marineland, dans le sud de la France, le bassin le plus grand ne mesure que 11 mètres de profondeur. Ajoutez à cela que l’eau des bassins est chlorée, ce qui provoquent d’importants dommages sur les animaux, notamment leurs yeux. Ils sont également exposés à la lumière et aux différents bruits de la foule à longueur de journée.
En 2016, pour protester contre ces conditions de détention ignobles, l’ONG internationale Sea Shepherd, qui lutte pour la protection des créatures marine, a créé le Tilikum Tank à Cannes. Ce nom est un hommage à l’orque Tilikum qui s’était transformé en orque tueur à cause d’une captivité invivable. Il s’agissait d’un camion recouvert de miroirs, avec un écho constant et une musique de spectacle à plein volume, pour reproduire ce que ressentent les cétacés en bassin. Pamela Anderson, qui milite beaucoup pour la cause animale, a pu inaugurer le Tilikum Tank et n’a pas tenu plus de 3 minutes dans cet enfer.

6 bonnes raisons de ne pas aller dans un parc marin

Des animaux affamés

Vous vous doutez bien que les dauphins ou les orques n’exécutent pas de sauts dans les airs par pur plaisir. On dresse ces animaux grâce à la nourriture. Ils savent très bien que s’ils n’obéissent pas aux ordres de leur dresseur, ils seront alors privés de nourriture. Et comme il faut s’assurer que l’animal ait faim pour le spectacle, on n’hésite pas à l’affamer pour le jour J. En parlant de nourriture, ils sont généralement nourris avec des poissons morts, ce qui n’arriverait jamais en milieu naturel.

Incestes et inséminations artificielles

Si vous pensiez qu’on avait fait le tour de l’horreur des parcs marins, détrompez-vous ! Si les naissances ne sont pas monnaie courante dans les parcs marins, à cause des conditions de détention terribles et de l’état de santé plus que douteux des animaux, cela arrive de temps à autre. Pour cela, les dauphins et les orques sont masturbés manuellement, puis on insémine la femelle avec le sperme récolté. Non, mais, rien ne vous choque ? La femelle se retrouve alors enceinte sans acte sexuel au préalable ce qui provoque de gros problèmes psychologiques sur l’animal.
À cause de la captivité, ces « rapports » se révèlent être pour la plupart, incestueux. L’inceste n’existe pas en milieu sauvage chez ses animaux et cela provoque de nombreuses fausses couches. Après la naissance du petit, celui-ci est arraché à sa mère afin d’être vendu dans un autre parc aquatique, parce que bon, le but premier était bien sûr l’argent que l’on tirera de la vente …

6 bonnes raisons de ne pas aller dans un parc marin

Le mythe de la conservation des espèces

De nombreux parcs marins, à l’image du Marineland d’Antibes, utilisent l’argument de la conservation des espèces pour justifier la détention des animaux marins. Bien tenté, sauf que les dauphins ou les orques ne sont absolument pas en danger d’extinction en milieu naturel. C’est d’autant plus faux quand on sait que ces parcs marins n’ont aucune vision à long terme d’une quelconque remise en liberté de ces animaux. La seule échappatoire est donc la mort !
Il faut également souligner la durée de vie de ces animaux en captivité. Un orque a une durée de vie moyenne de 50 ans pour les femelles et 30 ans pour les mâles. En captivité cette espérance de vie diminue quasi de moitié, puisque qu’elle descend à 29 ans pour les femelles, contre 17 ans pour un mâle. La captivité tue les animaux : sur les cinquante dernières années, 2/3 des orques sont morts avant d’avoir eu 10 ans …

6 bonnes raisons de ne pas aller dans un parc marin

Le problème éthique

 » Enfermer à vie ceux que l’on aime, en disposer à volonté et contre leur gré : est ce cela le message que l’on veut transmettre à nos enfants ? »
Lamya Essemlali -Présidente Sea Shepherd France

J’aurais aimé savoir tout cela avant ma visite à Marineland, même si j’avais moins de 10 ans. Il est clair qu’il s’agit d’un business juteux où les animaux ne sont que des biens de consommation dont l’humain peut disposer pour son plaisir personnel. Oui, car le billet d’entrée à Marineland, par exemple, coûte plus de 40€ et 80$ pour SeaWorld aux Etats-Unis … Voilà voilà, la prochaine fois, économisez un peu plus et partez observer les dauphins, baleines ou autres cétacés dans leur milieu naturel, je vous promets que l’expérience est beaucoup plus magique !

 

6 bonnes raisons de ne pas aller dans un parc marin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*