Ça y est, il est officiellement temps de tourner une page sur ma vie en Allemagne. Depuis 2015, je vis et travaille en Allemagne, dans la ville de Dortmund – j’ai donc eu le temps de me faire une idée de la vie de l’autre côté du Rhin. J’ai passé 3 années très enrichissantes avec des hauts et des bas (plus de hauts, je vous rassure). Je suis arrivée en Allemagne à 21 ans, avec aucune idée de ce que je voulais faire de ma vie et je repars à 25, avec une idée certaine de ce que je ne veux PAS faire de ma vie. C’est déjà bien non ? Bref, aujourd’hui, je vous livre les 6 choses que j’aurais aimé savoir avant de m’expatrier en Allemagne, en espérant pouvoir vous aider dans votre choix.

6 choses à savoir avant de s’expatrier en Allemagne

L’été ne dure qu’un temps   Adieu Baguette, bonjour Bretzel
Qui sont réellement les Allemands   Sprischst du Deutsch ?
Deutsche Qualität    La bière et le football

Ca aussi, j’aurais aimé le savoir

 

L’été ne dure qu’un temps

La météo en Allemagne, parlons-en ! Petit disclaimer : j’ai vécu à Dortmund, dans le nord-ouest de l’Allemagne, la météo n’est pas forcément la même dans le sud du pays.
Bref, ici, il fait gris, il fait froid et il pleut beaucoup. L’hiver est rude, même s’il n’y a pas beaucoup de neige. Le soleil est très très rare en hiver et les jours sont plus courts qu’en France. Vous arrivez au boulot à 08h, il fait nuit, vous partez à 16h30, il fait nuit.
Concernant l’été, il n’est pas très long et il pleut beaucoup, même en juillet et août. Bon, à partir du mois de mai, il est quand même possible de bronzer dans un parc ou à la piscine sous 30 °C. Mais, le lendemain, il peut pleuvoir et faire 15°C. Surtout, ne rien prendre pour acquis avec la météo allemande.
Petit point positif : si les journées sont plus courtes en hiver, elles sont plus longues en été. À 5h du matin, il faut déjà jour et ce, jusqu’à 22h.

6 choses à savoir avant de s'expatrier en Allemagne

Adieu Baguette, bonjour Bretzel

Je vous l’accorde, c’est un peu cliché, mais une belle introduction pour parler de la nourriture allemande. Sans laisser parler mon côté chauvin, la nourriture est tellement meilleure en France ! En Allemagne, il n’y a pas de spécialité à proprement parler. Ok, il y a bien le Currywurst, mais bon on parle d’une saucisse dans un bout de pain avec du ketchup et du curry. Non, vraiment, il n’y a pas de quoi s’extasier.

Mais, comme je suis plus du genre à voir le verre à moitié plein qu’à moitié vide, voici quelques points positifs de la gastronomie allemande :

  • La nourriture est moins chère qu’en France. Que ce soit dans les supermarchés, dans les fast food ou dans les restaurants, c’est beaucoup moins cher !
  • Le street food à la côte. Partout en Allemagne, il y a de nombreux street food festival, notamment au printemps et en été. L’occasion de tester de délicieux burgers ou plats asiatiques, pour en citer qu’eux.
  • Vegetarian and Vegan friendly. De manière générale, plus vous allez dans le nord de l’Europe, plus le végétarisme est populaire. En Allemagne, il est très facile d’être végétarien, car la plupart des restaurants ont des options sans viande. Dans les supermarchés également, le rayon végétarien / vegan est assez riche.
  • Le pays du kebab. Non non, vous ne rêvez pas, le döner kebab est bel et bien originaire d’Allemagne, car il a été inventé à Berlin dans les années 1970. Il y a des kebabs partout en Allemagne et ils sont vraiment pas chers (entre 2,50€ et 3€).

6 choses à savoir avant de s'expatrier en Allemagne

Qui sont réellement les Allemands ?

Vous avez trois heures ! Non, je déconne il faudrait des années pour cerner et comprendre l’Allemand type. Voici donc le résultat de trois ans et demi d’observation en milieu naturel. Les Allemands sont froids et distants au premier abord, c’est un cliché, mais c’est vrai. Ne comptez pas sur les grandes embrassades, les démonstrations de joies, les sourires dans la rue et surtout, surtout, ne tentez jamais de faire la bise ! L’allemand type est froid, cache ses émotions et garde une certaine distance.

Petite anecdote : si un Allemand un peu éméché devient votre meilleur ami le temps d’une soirée, notez bien que ce n’est que pour une soirée. Le lendemain, il vous dira bonjour normalement (peut-être avec un petit sourire) et oubliera complètement vous avoir raconté ses histoires d’enfances et ses déboires amoureux.

Bon, mais comment aies-je survécu trois ans, me demanderez-vous ? L’Allemand a en fait besoin de temps pour découvrir une personne et lui faire confiance. Une fois que vous avez passé ce stade, vous découvrirez une personne loyale, de confiance et toujours là pour vous aider. En Allemagne, j’ai rencontré des personnes que je n’oublierai jamais et qui feront partie de ma vie pour un long moment.

Sprischst du Deutsch ?

Il est temps de s’attaquer à un gros dossier, celui qui fait peur à tout le monde, la langue allemande. Si un certain Mark Twain a dit « J’ignorais à quoi servait l’éternité. Ça sert à nous offrir une chance d’apprendre l’allemand », il n’avait pas tout à fait tord. Personnellement, j’ai commencé l’allemand à l’école,  lorsque j’avais 10 ans et ce, jusqu’à mon bac + 3. Vous devez donc penser : « hooo la meuf, elle est bilingue en fait !  » Que nenni ! L’allemand, je le comprends quand il est parlé doucement et je le baragouine quand j’ai besoin de me faire comprendre. L’Allemand est sérieusement une langue difficile à apprendre et il faut en avoir envie.

Mais, bonne nouvelle, les Allemands parlent (beaucoup) mieux l’anglais que les Français. Certes, ce n’est pas difficile :p Bref, vous l’aurez compris, l’anglais vous permettra de vous en sortir en Allemagne, surtout s’il est parlé dans votre université ou entreprise. Dans les grandes villes internationales comme Berlin, Düsseldorf, Hambourg, ou Cologne, vous n’aurez donc pas nécessairement besoin d’apprendre la langue de Freud, même si des bases me paraissent essentielles.

6 choses à savoir avant de s'expatrier en Allemagne

Deutsche Qualität

Abordons le sujet du monde du travail en Allemagne. Si je dois le résumer rapidement, je dirais que ça file droit ! Personnellement, j’ai eu la chance de travailler dans une start-up jeune et dynamique, avec une hiérarchie plate et beaucoup de liberté et de flexibilité. Un type de modèle que j’aurais du mal à voir fonctionner en France sans trop d’excès.

En Allemagne, on travaille 8 heures par jour et 40 heures par semaine et ça fait déjà une différence avec le modèle des 35h français. Dans le monde du travail (et de manière beaucoup plus générale également), on respecte les règles en Allemagne et on ne les discute pas. Pour ce qui est des grèves et autres manifestations en tout genre, en Allemagne, on regarde les Français avec beaucoup d’humour, car c’est beaucoup (beaucoup) moins courant ici !

Petit info en plus : faites bien attention à la différence entre votre salaire brut et net en Allemagne. Lors que vous signerez votre contrat, on vous donnera le montant brut et il est très très différent de ce que vous recevrez à la fin du mois sur votre compte en banque. La raison principale est que les impôts sont prélevés à la source ici. Donc entre le brut et le net, comptez minimum 40% de différence.

La bière et le football

J’essaye de trouver une image pour vous montrer à quel point ces deux éléments sont importants à la culture allemande. Je dois également préciser qu’ayant vécu dans la ville de Dortmund, c’est encore beaucoup plus intense. Ici, on vit pour le BVB, on se réveille BVB, on chante BVB, on mange BVB, on rêve BVB. Si j’ai eu la chance d’aller quelques matchs et de vraiment adorer l’ambiance à l’intérieur du stade, je dois avouer que j’en ai un peu ma claque du jaune et noir, vraiment ! Vous l’aurez compris, moi et le football, on n’est pas super copain, mais au moins je me rattrape sur la bière. Il faut savoir qu’en Allemagne, chaque ville ou région a sa propre bière et il est par exemple, mal vu de boire une bière de Dortmund à Düsseldorf et inversement. Ma foi, ces règles s’appliquent uniquement pour les Allemands, perso, je bois la bière que je préfère (ou la moins chère en fin de mois).

Dois-je rajouter également que pendant mes trois ans en Allemagne, j’ai vécu 4 Coupes d’Allemagne de Football, un Championnat d’Europe et une Coupe du Monde (d’accord, je pars en plein milieu, mais quand même). Oui, j’ai donné pour le football.

6 choses à savoir avant de s'expatrier en Allemagne

Ça aussi, j’aurais aimé le savoir

  • La ponctualité : adieu le quart d’heure de politesse, en Allemagne, l’heure c’est l’heure. Si vous organisez une soirée chez vous et que vous dites à partir de 20h, on sera chez vous à 20h. Perso, je suis quelqu’un de très ponctuelle, donc ce n’est pas pour me déplaire. Mais c’es bien de le savoir avant.
  • La carte bleue et l’argent liquide : si en France, on n’a pas de problème à payer sa baguette en carte bleue, c’est loin d’être le cas en Allemagne. Déjà, il faut faire la différence entre la carte de crédit et la carte de débit. La carte de crédit est loin d’être acceptée partout, notamment dans les bars, restaurants ou pharmacies. Il faut donc toujours avoir du liquide sur soi, vraiment ! Pour l’anecdote, même ma voiture, j’ai du la payer en cash.
  • Les autoroutes allemandes : ce n’est pas un mythe, il n’y a pas de limitation de vitesse sur la plus grande partie des autoroutes allemandes. De plus, elles sont gratuites. Partir en roadtrip en Allemagne coûte donc beaucoup moins cher qu’en France. Je crois également que l’essence est un chouïa moins chère en Allemagne.
  • Boire (sa bière) en extérieur : en Allemagne, il est normal de boire sa bière partout en extérieur. Dans le métro, dans la rue, dans les parcs … il n’y a pas vraiment de régulation. Sachez également qu’il y a une consigne sur les bouteilles de 0,08€. Vous pouvez donc soit les garder et les ramener au supermarché pour faire des économies ou laisser sur un trottoir. De nombreux sans-abris ramassent chacune des bouteilles pour gagner un peu d’argent.

Voilà, vous savez tout maintenant ! Je dirais donc que mon bilan sur l’Allemagne est plutôt mitigée. Si j’ai eu la chance de travailler dans une superbe entreprise et de rencontrer des gens incroyables, cela ne fait pas tout et je ne me vois pas faire ma vie dans ce pays. N’empêche que c’est une expérience enrichissante que je souhaite à tout le monde et un super pays pour commencer sa carrière en tant que jeune diplômée.

 

6 choses à savoir avant de s'expatrier en Allemagne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*